La parisienne – Partie I

20130704-parisienne-1

Source photo 1 2

Définir la parisienne n’est pas si facile. Il faut en effet faire la différence entre la parisienne des grandes campagnes publicitaires de Dior ou Chanel et la vraie parisienne vivant réellement à Paris.

La parisienne est depuis longtemps un concept, une marque et même un slogan. Le dernier spot publicitaire de la Parisienne de Yves Saint Laurent montre une Kate Moss en robe de soirée et dans un état second traversant Paris dans une magnifique voiture. Nathalie Portman est quand à elle la parisienne pour Miss Dior chérie et prend un bain dans une suite fabuleuse avec des lunettes de soleil.

Quel est le lien avec ces mannequins américaines ou anglaises vivant dans un monde luxueux avec la parisienne qui prend le métro tous les jours pour aller travailler, aller à la fac ou faire ses courses chez Monoprix ? Il n’y en a pas vraiment, c’est pour cela que l’on va tenter de cerner la vraie parisienne en deux parties.

Partie 1, l’attitude et la petite robe noire :

–   L’attitude :

Pas facile de vivre à Paris : on vie à tout allure, on enchaine travaille, afterwork et soirée sans oublier les interminables voyages dans les transports parisiens. Les parisiennes ont donc beaucoup de raisons d’être irritées par les vagues de touristes qui ralentissent leurs courses où le RER qui affiche 5 minutes de retard. La parisienne a l’air intouchable, elle ne sourit pas aux inconnus, elle vit dans son monde… jusqu’à ce qu’elle retrouve son groupe d’amis !

–    La petite robe noire : Ce n’est pas un cliché, la parisienne collectionne les petites robes noires : classique, sexy, moulante, large, etc. Pourquoi se compliquer la vie avec une robe originale qu’on aura du mal à accessoiriser ou qui ne sera pas à la mode dans un mois… La robe noire est élégante, passe partout et nous rend sublime pour toutes les occasions. Le must-have absolu.